26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 14:13

 

 


Avant que la saison de traite ne commence ; la machine à traire est révisée. Les pièces

défectueuses ou trop vieilles sont remplacées.

 

 C’est un technicien agrée qui fait les vérifications de la machine.

Il note sur un compte rendu les pièces à changer et l’éleveur devra faire les réparations avant le début de la campagne laitière (qui a une durée minimum de 200 jours)

La litière des brebis   est changée et remplacée par de la paille propre, une attention encore plus accrue est portée au paillage qui de quotidien passe à deux fois par jour en période de traite (c’est de la propreté des animaux que dépendra une grande partie de la qualité bactériologique du lait).

Tout au long de l’année le fumier est retiré environ tous les 25 jours, il servira de fumure pour les cultures à venir. 

 (production et composition du lait de brebis un CLIC et c'est un lien sur un site de l'INRA)

La traite

elle se déroule 2 fois par jour à heures fixes 6h30 le matin & 7h le soir.

 

 

 

 

 

 

 

Les brebis sont contenues derrière des barrières et dirigées vers la salle de traite on ouvre alors un portillon et on en compte 18 (c’est le nombre correspondant aux places de chaque quai).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les brebis prennent place chacune devant une auge où du tourteau (très appétant) les attirent.

 

 

 

Cependant pour les brebis jeunes dont c’est la première lactation ; un dressage est obligatoire et pénible. Il faudra les placer manuellement et les obliger à passer la tête à leurs places respectives. 

Un mois environ sera nécessaire  pour obtenir un dressage correct.

 Là, un barreau se déséquilibre et les bloquent au niveau de la tête puis, à l’aide d’une commande pneumatique on fait reculer le stalle et les 18 brebis sont prêtes pour la traite.

 

 

 

 

On peut brancher les manchons.

 

 

 

Le lait s’écoule dans les tuyaux vers un globe de réception.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une pompe l’envoie vers le tank à lait.

 

  

Le lait est refroidi à + 6°.

 

 

 

 

 Lorsqu’une brebis est traite (2à 3 minutes), on enlève les manchons et on les pause sur c’elle qui est  située en face d’elle de l’autre côté ; et ainsi de suite ; quand les 18 sont traites, elles sortent par un couloir et reviennent dans la bergerie.

                                                    

On les remplace pendant que 18 autres se font traire à leur tour jusqu’à la traite complète du troupeau. (environ 1 heure).  

 

 

 

 

La machine à traire est lavée après chaque traite (2 fois par jour).

 

 

 

 

 

Tous les jours, la salle de traite est balayée et la salle du tank à lait est lavée.

exemples de salle de traite et de bonnes conditions de travail (MSA TARN AVEYRON )

La collecte

Le lait est collecté tous les jours en camion citerne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prélèvement fait,

 

 





 

 

  le lait est mesuré ensuite le litrage constaté est noté sur un calendrier


 

 

qui se trouve dans la salle de réception du lait. (C’est un lecteur optique qui, couplé à un

 ordinateur lit un code barre qui est propre à l’exploitation).


 

 

 

 

 

La quantité de lait, sa température et le numéro de l’échantillon sont enregistrés.

                                                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’échantillon permet de connaître la qualité chimique du lait, (matière grasse et protéique)

Il permet aussi de détecter les bactéries présentes, leurs quantités, leurs natures.

On peut voir si il y a présence d’antibiotiques (aucune trace n’est tolérée dans le lait).

 

 

 

 

 

Quantités de matières grasses pour 100 g de lait.   Otarie 53,3 g ; phoque gris 53,2 ; baleine bleue 42,3 ; ourse polaire 33,1 ; lapine 18,3 ; souris 13,1 ; chienne 12,9 ; éléphante (Inde) 11,6 ; hérisson 10,1 ; échidné 9,6 ; brebis 7,4 ; truie 6,8 ; chatte 4,8 ; chamelle 4,5 ; chèvre 4,5 ; femme 3,8 ; vache 3,7 ; kangourou rouge 3,4 ; jument 1,9.

Après la collecte, le lait est transporté à la laiterie où il sera transformé en ROQUEFORT ou autres fromages au lait de brebis.

 

 

 

Des journalistes sont venus chez nous en vue de faire un ouvrage sur le Roquefort :

format 125  par  210mm, 44 pages photos couleurs  Roquefort de la collection ( un produit, un paysage)

des éditions de l'Epure 25 rue de la sablière 75014 PARIS 

 

 

  www.epure-éditions.com

  

 

 

Partager cet article

Published by Jacques Mouls - dans LA VIE DES BREBIS
commenter cet article

commentaires

arwenaravis 29/03/2007

Ca me rappelle des souvenirs de vacance dans la belle famille ! Ils ont deux exploitation, une aux Axous et  une au fraisse ! C\\\'est super d\\\'y aller !Bonne continuation dans la brebis, car c\\\'est un métier rigoureux !

arwenaravis 29/03/2007

Ca me rappelle quelques vacances en Aveyron sur le plateau de St Rome ! On a de la famille sur 2 exploitations du côté de mon mari !C'est des endroits superbes !C'est bien d'espliquer comment ça se passe dans les détails, y\\\'a tellement de paranos sur l'hygiène allimentaire, qu'ils peuvent voir que notre agriculture est bien équipée !Bonne continuation dans votre collecte du lait qui fait (d'après mon mari qui est originaire de St Affrique !) le meilleur fromage du monde !!!

stress balls 23/04/2014

i am happy to be here on your site and read this vital information update about the milch animal like sheep and its trade. the sharing here titled TRAFFICKING IN SHEEP FOR Roquefort is a very informative and interesting share for the readers like me.

Présentation

  • : une exploitation agricole en brebis laitieres et agneaux calmels et le viala 12400
  • une exploitation agricole en brebis laitieres et agneaux   calmels et le viala 12400
  • : TRAVAIL SUR UNE EXPLOITATION AGRICOLE EN BREBIS LAITIERE POUR LA FABRICATION DU ROQUEFORT EN AVEYRON FRANCE calmels et le viala (EN RACE LACAUNE LAITIERE)
  • Contact

TOTAL VISITEURS DU SITE

Rechercher

ACHETER DES BREBIS LACAUNES

BREBIS ET AGNELLES 
CONTACT POUR COMMANDES
GEB . R . O
Groupement des Eleveurs de Brebis du Bassin de Roquefort
La pommière Lauras
12250 Roquefort
 Mail du responsable : dgrasset@ragt.fr

TEL: 05 65 59 91 27
..............................................................

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog